Nombre total de pages vues

dimanche 17 janvier 2016

Combien de grands papiers ?


  Nous avons vu que la justification de l'édition originale parle de 110 exemplaires numérotés : de 1 à 10 sur Arches vendus 90 Francs, et de 11 à 110 sur Alfa vendus 40 francs.

Mais ce serait trop beau si c'était aussi simple !


  Sur papier vergé d'Arches, il en existe bien 10 numérotés. Avec la mention "ARCHES" sur le dos.

Plus un certain nombre d'autres, hors commerce. Une dizaine, paraît-il...
Une lettre du 29 juillet 1933, des éditeurs à René Gaffé, donne ce chiffre de "dix exemplaires seulement...réservés à l'auteur et aux collaborateurs de la maison; peut-être deux ou trois ont-ils été envoyés à des critiques...". Ce qui en ferait donc environ 20 sur Arches. Difficile d'être plus précis.

Le prestigieux numéro 1, qui aurait bien pu être l'exemplaire de l'auteur, s'est vendu à Paris en 2013, et nous avons eu la surprise de lui découvrir un dos différent des autres : assez étonnant, non ?


Le numéro 2 serait celui de Léon Daudet, le numéro 3 a appartenu à Victor Brayat, le numéro 5 à Lucien Descaves, et le numéro 8 à Roland Saucier, directeur de Gallimard.

Certains Hors Commerce sont connus dédicacés : à René Gaffé, à Jean Ajalbert, au critique Frédéric Lefevre, à Robert Beckers collaborateur de Denoël, à Max Dorian, à Max Descaves, à Gaston Chéreau, à Bernard Steele, et à Madame Lucien Descaves.

Il est amusant de savoir que Gaston Chéreau, membre du jury du Goncourt, n'a pas voté en faveur de Céline, mais qu'il avait tout de même reçu un précieux exemplaire du roman, probablement avant le vote... Comme quoi cela ne suffit pas pour avoir une voix !

  Les 100 autres numérotés, imprimés sur le second grand papier portent au dos la mention "ALFA" :


La dernière de couverture est vierge de toute publicité contrairement aux tirages sur papier d'édition :



La numérotation se situe sous la justification, manuscrite et à la plume :



  Une curiosité supplémentaire se remarque sur ces exemplaires sur Alfa, au bas de la même page, où l'on peut voir que la date 1932 du copyright est incomplète :


 Ou parfois, complétée à la plume !



  Mais on sait qu'il existe là encore, en plus de ces 100 numérotés, un certain nombre d'autres exemplaires, eux aussi imprimés sur Alfa, mais qui sont soit non justifiés comme celui dédicacé à André Gide et vendu récemment par Pierre Bergé, soit Hors Commerce ! Ce qui ferait environ 150 sur Alfa.


Certains sont marqués d'une lettre de A à Z. Ce qui en fait déjà 26 !
Celui de René Louis Doyon est marqué de la lettre " K ".

D'autres ne seraient porteurs que de la mention manuscrite "H.C." à la plume.
Comme, paraît-il, ceux de Léon Hénnique, de Gaston Picard, fondateur du prix Renaudot, et de J. H. Rosny jeune (dont le vrai nom est Séraphin Justin François Boex !).

Et encore d'autres sont nominatifs, comme celui de Jean Ballard, fondateur des Cahiers du Sud : 


Connus également pour le Docteur Henri Villette, pour Monsieur et Madame Arnold, et pour Monsieur Romuald Gallier.


  C'est dans ce groupe varié d'exemplaires " Hors Commerce " sur Alfa que l'on connait l'existence des exemplaires suivants, dédicacés ou non. 
Ce sont ceux, entre autres vraisemblablement, de Charles Dullin, de Victor Moremans, de Georges Pitoeff, de Madame G. Chiris, de Léon Deffoux, de Jean de Bosschère, et de Florent Fels.


Bien entendu ces chiffres restent approximatifs. Mais on ne doit pas être bien loin de la vérité.
Il est inévitable que les aléas de la vie en ait fait disparaître plusieurs, hélas... La seconde guerre mondiale a bien dû en faire brûler quelques uns, volontairement ou non !... D'où leur rareté.

 Voici en tout cas ce que j'ai pu répertorier.
Avec de possibles erreurs dont je vous prie de m'excuser. 
Mais la tâche n'est pas si facile !
Un certain secret entoure ces livres rarissimes et précieux...

Tous les commentaires, ou renseignements utiles sont les bienvenus !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire